Occupé

Je pose ici une question que je me pose régulièrement. Et je pense qu’il faut se la poser souvent. Dès que l’on commence à s’occuper pour s’occuper, comme pour fuir. Et si on est honnête c’est très souvent dans notre société. C'est même un quotidien.

Quelle pensée fuyez-vous lorsque vous cherchez à être constamment occupé, ou fuyez souvent quelque chose à faire dans une occupation “stérile” ? Quelle prise de conscience ? Quelle chose enfoui en vous et qui vous tient à cœur ?

Pour résumé, quelle peur se tapit là ?

Que se passerait-il si vous cessiez de vous occuper 5 minutes, vous posiez cette question et acceptiez la réponse qui ne demande qu’à être vue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *