Trip en stop (fin)

Ce billet est la suite et fin de celui-ci. Donc, si vous ne l’avez pas lu, allez-y pour le lire en premier.

Bingo, elle parle français et me signale une station service pas loin. C’est là-bas que tous les stoppeurs s’installent. C’est parfait, j’y attends une heure, mon cahier canson griffonné de noms de villes Allemandes en allemand.

Je ne suis pas le seul, un autre stoppeur fait le tour des voitures à la station.

Même quand vous n’attendez qu’une heure, ce qui peut paraître beaucoup pour certains mais ne l’est pas, le temps devient vite long. Surtout à une station service au passage important, au bord d’un axe principal, avec si peu d’intérêt des conducteurs parce qu’il y a beaucoup de locaux.

Un jeune belge vient me voir et…

Un guide (presque) infaillible

Je dois vous avouer quelque-chose. Ce blog, j’ai mis un sacré moment à le lancer. Ce n’était tout d’abord pas le moment, puis sont venues d’autres excuses. Je n’avais pas d’inspiration, je n’écris pas assez bien, je n’ai pas assez de billets d’avance, je dois encore réfléchir, et bien d’autres…

Nous nous donnons souvent des excuses, et même si nous sommes capable de les défendre devant des amis, au fond de nous, nous savons ce qu’il en est. Ce ne sont que des prétextes pour ne pas avoir à affronter nos incertitudes, nous remettre en question.

Je n’échappe pas à la règle, mes excuses étaient liées à mes peurs.

J’en ai eu marre…