Catégories
Développement personnel

Vous voulez vraiment réussir seul ?

Nous ne réussissons jamais seul. Personne ne peut faire les choix et les actions à notre place, avancer se fait grâce aux efforts, au travail, l’envie, la vision d’un but et le sens que ces choses ont pour nous. Mais il ne faut pas oublier tous ceux, plus ou moins dans l’ombre, sans qui tout cela ne serait pas possible.

Partager cet article

Main tendueNous ne réussissons jamais seul. Personne ne peut faire les choix et les actions à notre place ; avancer se fait grâce aux efforts, au travail, l’envie, la vision d’un but et le sens que ces choses ont pour nous. Mais il ne faut pas oublier tous ceux, plus ou moins dans l’ombre, sans qui tout cela ne serait pas possible.

Je n’ai pas réalisé mes rêves seul, grâce à mon unique envie et à la persévérance. Croire en ses rêves et persévérer est indispensable, réussir sans est impossible. Penser que l’on s’élève seul flatte l’égo et ça fait du bien, mais n’est pas très réaliste.

Rejeter ou accepter l’aide ?

Ne vous est-il jamais arrivé de refuser de l’aide par fierté ? Ou ne pas oser en demander par peur d’être jugé ?

Un ami vous donne un conseil pour vous aider, vous voyant galérer, mais vous le repoussez par fierté. Une autre fois, la personne qui veut vous aider est à côté de la plaque.

Enfin, il peut être nécessaire d’avancer seul, par vos propres moyen, et donc de vous isoler. Souvent afin de faire des remises en questions nécessaires.

Ces situations vous disent quelque chose ?

Nous sommes plus à l’aise avec l’aide sollicitée qu’avec celle qu’on nous propose. Et encore, nous n’osons pas toujours la demander.

N’ayez jamais honte, ou vous sentir rabaissé de poser des questions ou demander de l’aide pour avancer, réaliser vos rêves. Ou simplement ressentir quelque chose comme “Eh oh! Je suis un grand garçon, je peux me débrouiller seul” quand quelqu’un tente de vous aider. C’est un échange qui enrichi les deux parties et non un acte de soumission ou un aveu d’impuissance.

Demander et avouer que l’on a besoin d’aide est souvent perçu comme rabaissant, un tabou où l’on a honte de s’exposer. Un aveu de faiblesse. Le fait est que ce tabou est compréhensif, mais idiot. Simplement parce que nous en sommes tous là.

Les même personnes qui veulent vous aider, ont un jour eu besoin et reçu de l’aide. C’est pour ça aussi qu’elles le font, et non pour vous dominer. Ne vous sentez pas diminué par ça. Rangez un instant votre fierté. Certaines personnes aident pour de mauvaises raisons. Mais heureusement elles sont minoritaires.

Comment recevoir les bons conseils

En fait, tout de suite, la question n’est pas de savoir si ce conseil que vous recevez est bon ou pas. Si vous devez faire seul ou pas. Mais…

De quoi avez-vous besoin précisément (pas juste une idée vague) pour aller ou vous voulez, réaliser cet objectif ?

Une fois que vous avez répondu à cette question vous pouvez juger si le conseil vous sert ou pas.

Voici donc la solution en trois points simples. Pour avancer plus vite, et recevoir les bons conseils.

  1. Faire le bilan précis de vos besoins.
  2. Les faire connaître.
  3. Se mettre en mode humilité. Nous sommes tous à tout âge, à la fois conseillé et conseilleur. Tout dépend du domaine et du moment.

Si ces simples trois points peuvent paraître enfantin et évident, ils ne sont pourtant quasiment jamais appliqué.

Si vous vous posez cette question vis à vis de besoins plus fondamentaux et plus profond, vous verrez qu’y répondre est bien plus difficile que pour un objectif. Il peut-être bien que vous vous posiez aussi cette question. Peut-être même doit-elle être la toute première question.

Une fois votre bilan de besoins fait, vous devez avoir une liste de choses à travailler, à apprendre, des facettes de votre personnalité à changer.

Nous acceptons facilement une aide sollicitée. N’attendez pas qu’on vous en propose une peut-être inadéquate, demandez.

Dites précisément à vos amis comment ils peuvent vous aider, ils vous diront s’ils le peuvent ou pas. Osez même demander de l’aide à des inconnus et aux morts (nous verrons ça dans le prochain article).

Et vous, quels sont les domaines où vous avez du mal à trouver de l’aide ?

Crédit photo : Airflore

Partager cet article

2 réponses sur « Vous voulez vraiment réussir seul ? »

Oui, il est plus facile de proposer son aide que d’accepter l’aide de quelqu’un.. comme tu dis, par fierté, je dirai aussi par orgueil parfois, très fort dans certaines régions…
Merci Lionel pour tous ces posts, bien vus, bien expliqués, bien réfléchis, bien pour avancer en somme 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *